Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 03:01

















Toi, mon ami de toujours,
Le frère que je n'ai jamais eu.
Tu me manques, et pourtant,
Je ne te connais pas...

Et je te devines tellement.
Je ne peux me reposer sur ton épaule,
Et pourtant, je te sens si près de moi.

tu ne m'as jamais pris dans tes bras,
Mais ils s'ouvrent à toi malgré moi.

Mes confessions et mes pensées ne t'atteindront jamais.
Elles reposent dans mon âme, éternellement.
Je respire le doux parfum d'une complicité unissant deux êtres.

Des rires et des larmes pour m'aider à comprendre.
Un instant de solitude que tu ne viendras pas troubler.

Dans un tourbillon de tendresse, tu pourras me rappeler,
Les souvenirs d'enfance,
Ceux , de notre plus belle insouciance.
La volupté de nos péchés pardonnés.

N'offense pas notre innocence,
Car les dieux nous ont donnés ,
ce sentiment de différence,

Qui font de nos deux êtres ,
Un seul et même corps..............

Partager cet article

Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les mots des maux
  • Les mots des maux
  • : Bienvenue sur " Les mots des maux "
  • Contact

Présentationvidéo