Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 13:09

« Ô vie immense et sans borne !                              Extrait de la « Féérie Divine » de Nirmayananda..

Immortelle et radieuse splendeur…

Tu es désormais mon unique corps !

Tu es mon unique demeure !

Au cœur de la pierre froide

Je suis le Feu Divin

D’un Amour inconnu !

Au-delà du visage glacial

Des êtres où la Mort  a fait son œuvre…

Je suis la Flamme de vie divine

Qui brille sans fin

Bien au-delà de tout ce qui naît…

Et de tout ce qui meurt !

Au cœur de la branche morte

Qui porta tant de sève, de fleurs et de fruits…

Je demeure la Lumière suprême

D’un éternel Printemps !!

Au-delà du royaume des ombres

Du Grand Jeu Cosmique

Je suis l’unique acteur

Au corps de Feu et de Lumière !

Je suis le feu non né

D’un ultime Amour

Qui ne laisse ni cendres ni fumées !

Au cœur du vacarme et des agitations extérieures…

Je suis le Grand  Silence des profondeurs !

L’univers est mon Corps !  Corps de béatitude infinie et d’Amour…

Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 12:47

“Non je ne peux pas. Vivre, c’est beaucoup taire de choses, beaucoup en ressentir mais ne pas les dire. C’est aussi affronter une solitude essentielle, et j’avoue que tout ce qui est resté du non-dit en moi, dès que j’entends de la musique, se montre et je pleure et c’est impossible. C’est à ce signe là que je sais que j’ai quand même vécu, beaucoup, et que j’ai sans doute manqué de confident, d’exutoire. C’est à ce signe là, à l’émotion intenable. Pour moi, c’est la plus haute instance de la pensée, à son stade non formulé, parce que millénaire, archaïque. La pensée dans ses premiers et ses derniers instants mêlée à la sensibilité, pas dégagée encore du magma de la sensibilité. Elle ne sait pas ce qu’elle dit, la musique, elle ne sait pas ce qu’elle fait, elle est innocente à en hurler.”


( Marguerite DURAS)

Musica...(Marguerite Duras )
Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 11:27

Gethsémani (H 112) (Paroles et Musique : Odette Vercruysse)

Vous n’aurez pas compris, lorsque viendra mon Heure,
Vous n’aurez pas compris grand’chose à ma chanson!
Vous n’aurez pas compris mais il faut que je meure,
Pour qu’à votre folie soit donné le pardon.
Vous n’aurez pas compris, vous fermerez vos portes,
Vous fermerez vos cœurs au soleil de l’Amour, et vous vous en irez, lamentable
Cohorte, vers d’autres horizons qui reculent toujours.
Oh! Gethsémani! La lune danse dans les arbres!
Oh! Gethsémani! Le vieux pressoir est plein de
fruits!

Vous n’aurez pas compris la beauté du Message
Que je vous apportais en frémissant de Joie!
Vous n’aurez pas compris, vous croirez être sage
En clouant la Sagesse au gibet de la croix.
Et vous profanerez toute la paix du monde
En faisant retentir les cris de votre orgueil, et vous vous en irez, pour conquérir le monde,
Mais vous n’y sèmerez que la ruine et le deuil.
Oh! Gethsémani! La lune danse dans les arbres!
Oh! Gethsémani! Le vieux pressoir est plein de
fruits!

"La Lune danse dans les arbres"...Gethsémani
Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 23:00
Résonance Cosmique
Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 21:31

Extrait de "Ecoute ton Ange " de Marie Do Véhouiah...

« Un Bonheur encore plus grand «

Contemple combien la destinée sait transformer ton emploi du temps lorsqu’elle blackboule certains de tes projets. Et apprécie que seules s’effondrent les intentions qui ne répondent pas au meilleur pour toi. Tes désirs conscients n’étant pas toujours en accord avec la mission de ta vie, ce qui n’a pas lieu d’être s’éclipse afin que se mette en place uniquement ce qui est parfait pour toi.

Un contretemps imprévu exprime la volonté de ta conscience supérieure qui cherche à t’orienter vers une direction correspondant beaucoup mieux à la fois à tes besoins et à tes capacités.

Avec une exactitude parfaite, les énergies créatrices de la Vie réunissent au lieu idéal, au jour propice et à l’heure précise tous les protagonistes qui te font entrer dans une nouvelle séquence de ta vie. Voilà comment la Vie t’offre en permanence des mises en scène sur mesure. Aucune de ses propositions ne s’avère être sans intérêt. Même tes périodes de trop et de pas assez sont utiles puisqu’elles réveillent ton aspiration à un juste équilibre. Alors remercie les interventions d’une Intelligence supérieure qui, à l’encontre de certaines de tes attentes, se révèlent vraiment profitables

En étant convaincu de l’intérêt de tes vécus, tu ne te fais plus souffrir avec les résistances à grandir de ton égo. Au lieu de voir tes difficultés actuelles comme des obstacles à ton bien être, tu les regardes comme elles sont en réalité : des opportunités personnalisées qui t’invitent à conquérir un bonheur encore plus grand grâce à tes changements intérieurs. Lorsque tu remplaces l’exigence par la confiance et l’indifférence par la gratitude, tu favorises les coups de dés bienvenus de Ma divine Providence. Ma bienveillance n’est plus arrêtée par les remparts énergétiques qu’érigent l’étroitesse de ton mental : les doutes, les peurs, et les projections pessimistes. Elle œuvre alors librement pour t’entraîner là où il est juste que tu sois afin que tu reçoives ce qui te revient.

Actuellement le taux vibratoire de la conscience collective de l’Humanité s’élève avec l’apport de lumière des êtres qui s’éveillent et évoluent à grand pas. Cette nouvelle énergie étant plus subtile est plus vivante. Elle vous incite à bouger et à vous transformer. La portée et les conséquences de vos pensées et de vos actions sont intensifiées. Ainsi les étapes d’apprentissage et de récolte sont plus courtes et les changements arrivent plus vite. C’est pourquoi , ceux qui s’entêtent dans leurs égarements accumulent les épreuves alors que ceux qui acceptent de surfer sur l’inattendu bénéficient d’un accroissement d’opportunités heureuses. En accueillant les améliorations, tu te places sur le dessus de la vague et elle t’emporte…

Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 08:10

"C'est par l'intermédiaire du toucher que l'élément Terre se transmet entre deux êtres vivants. Lorsqu'on est tactile, que l'on aime toucher les autres, on développe en soi les qualités de la Terre: QUELQUE CHOSE DE MATERNEL, LA CAPACITE DE REPARER ,

d'HARMONISER, d'UNIFIER. C'est le rôle des caresses, des massages.

Celui qui est touché est en situation inverse: il est le récepteur passif, celui ci reçoit les qualités de la Terre. Il s'abandonne à la merci de l'Autre, de sa main bienveillante qui apporte restructuration, soulagement et apaisement. LE MESSAGE INCONSCIENT CONTENU DANS L ECHANGE DU TOUCHER EST PUISSANT. UNE MAIN QUI SE POSE SUR VOTRE EPAULE, UNE MAIN QUI VOUS PREND LA VOTRE UNE FRACTION DE SECONDE SUFFIT A APPORTER RECONFORT ET BIEN ETRE.

Qu'on le donne ou qu'on le reçoive, le toucher nous enracine et nous harmonise. Les personnes seules, les célibataires, les malades contagieux, les paralysés, les personnes âgées peuvent souffrir d'un manque d'être touché, qu'ils en soient conscients ou non. SANS DOUTE FAUDRAIT IL DEVELOPPER LES MASSAGES, NON SEULEMENT THERAPEUTIQUES MAIS AUSSI CONVIVIAUX POUR BRISER LA SOLITUDE DE CEUX QUI MANQUENT DE CONTACT CHARNEL.

Même les personnes en bonne santé physique , morale et relationnelle, auraient tout avantage à avoir recours au massage comme méthode de prévention globale, notamment en couple, en famille ! CE N EST PAS PAR HASARD SI TOUTES LES CIVILISATIONS ANCIENNES , indienne, chinoise, japonaise ou thaÏlandaise, maya ou islamique , lui accordent une très grande place. Dans des circonstances pathologiques, lorsque l'énergie de la Rate est perturbée, la sensibilité tactile peut se modifier. Selon les cas, les manifestations seront en "Hyper" (hypersensibilité, douleur au moindre contact ...) ou en "hypo" (sensibilité réduite)...

.extrait du "guide du Bien être selon la médecine chinoise" par Yves Requena et Marie Borrel............MERCI

Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 09:29

Tirage du 03/12/2013 avec tous les traits muables (rare en 1 tirage)

Yi Jing – Yi King, le Livre des Mutations

Ce dispositif de 64 hexagrammes et de leurs commentaires et transformations est à la source de la pensée chinoise. Tr. Wilhelm (en, fr).

L'Hexagrame


Cet hexagramme indique un temps où le passage du désordre à l'ordre n'est pas encore accompli. Sans doute le changement est déjà préparé : tous les traits du trigramme supérieur se trouvent en effet en relation avec ceux du trigramme inférieur. Cependant ils ne sont pas encore à leur place. Tandis que l'hexagramme précédent est analogue à l'automne qui constitue la transition de l'été à l'hiver, le présent hexagramme ressemble au printemps qui mène de la stagnation de l'hiver à la fécondité de l'été. C'est sur cette perspective pleine d'espoir que se clôt le Livre des Transformations.

Le Jugement


Les conditions sont difficiles. La tâche est grande et lourde de responsabilités. Il ne s'agit de rien de moins que de ramener le monde de la confusion à l'ordre. C'est pourtant une tâche qui promet le succès, car il existe un but permettant d'unir les forces divergentes. Il faut seulement s'avancer d'abord à pas comptés, comme un vieux renard qui marche sur la glace. En Chine, la prudence du renard qui marche sur la glace est proverbiale. Sans cesse il a l'oreille tendue pour percevoir les craquements et recherche avec soin et circonspection les endroits les plus sûrs. Un jeune renard qui ne connaît pas encore cette prudence va de l'avant hardiment et il peut se faire qu'il tombe dans l'eau alors qu'il a presque fini de traverser, et qu'il se mouille la queue. Naturellement, tout le mal qu'il s'était donné est ainsi devenu vain. De même, aux moments qui précèdent l'accomplissement, la réflexion et la circonspection sont la condition fondamentale du succès.

L'Image


Quand le feu qui, par nature, s'élance vers le haut est au-dessus, et l'eau, dont le mouvement tend vers le bas est au-dessous, leurs actions vont dans un sens différent et demeurent sans relation entre elles. Si l'on veut parvenir à un résultat, on doit commencer par examiner la nature des forces considérées et la place qui leur convient. Si l'on dispose les forces à leur juste place, elles produisent l'effet désiré et l'accomplissement est réalisé. Mais, pour pouvoir manier comme il faut les forces extérieures, il est avant tout nécessaire d'adopter soi-même le point de vue correct. Ce n'est qu'à partir de ce moment que l'on peut agir correctement.

Trait inférieur


Dans les temps de désordre, il est tentant d'aller de l'avant avec toute la hâte possible pour réaliser quelque chose de visible. Mais cet enthousiasme mène seulement à l'insuccès et à l'humiliation tant que l'heure n'est pas venue d'agir. Dans un tel moment, il est sage de s'épargner, par une attitude de réserve, l'humiliation de l'échec

Second trait


Ici également le temps d'agir n'est pas encore venu. Mais la patience nécessaire n'est pas une attente paresseuse qui vit au jour le jour. Une telle attitude ne mènerait à la longue à aucun succès. Mais il faut développer en nous-mêmes les forces qui nous rendent capables d'aller de l'avant. On doit avoir, en quelque sorte, un char pour effectuer le passage. Mais on doit encore le freiner. La patience au sens le plus élevé est de la force contenue. C'est pourquoi il ne faut pas s'endormir et perdre le but des yeux. Si l'on demeure fort et ferme dans sa résolution, à la fin tout ira bien.

Troisième trait


L'heure du passage est arrivée. Mais on n'a pas la force d'accomplir ce passage. Si l'on voulait tenter de le forcer, on irait vers l'insuccès, car la chute serait inévitable. Que faut-il donc faire ? Il faut créer une nouvelle situation : on doit attirer les forces d'auxiliaires habiles et, avec elles, faire le pas décisif - la traversée des grandes eaux. Alors l'accomplissement deviendra possible.

Quatrième trait


C'est maintenant l'heure du combat. Il faut que le passage soit réalisé. Il faut s'affermir entièrement dans sa résolution; une telle attitude procure la fortune. Tous les doutes qui peuvent s'élever dans ces graves moments de combat doivent se taire. Il s'agit d'une lutte ardente pour ébranler et pour châtier le pays du diable, les forces de décadence. Mais la lutte a aussi sa récompense. C'est maintenant le moment de poser les fondements de la puissance et de la souveraineté pour l'avenir.

Cinquième trait


La victoire est remportée. La force de la fermeté n'a pas été mise en échec. Tout a bien été. Tous les doutes sont surmontés. Le succès a justifié l'action. La lumière d'une personnalité supérieure brille de nouveau et fait sentir son influence sur les hommes qui croient en elle et se rassemblent autour d'elle. L'ère nouvelle est arrivée, et avec elle la fortune. Et de même que le soleil après la pluie rayonne dans une beauté redoublée, ou que la forêt, après l'incendie, reverdit avec une fraîcheur accrue à partir de ses débris calcinés, l'éclat de l'ère nouvelle s'augmente par le contraste qu'il forme avec la misère de l'époque ancienne.

Trait supérieur


Avant l'accomplissement, au seuil des temps nouveaux, l'homme se trouve réuni en pleine confiance mutuelle avec les siens et passe en buvant joyeusement le temps de l'attente. Comme l'ère nouvelle est à la porte, il n'y a pas là de sujet de blâme. On doit seulement veiller à garder la juste mesure. Mais si l'on se laisse aller à l'ivresse, on perd par sa démesure ce que la situation avait de favorable.

Yi Jing – Yi King, le Livre des Mutations

Ce dispositif de 64 hexagrammes et de leurs commentaires et transformations est à la source de la pensée chinoise. Tr. Wilhelm (en, fr).

courant binôme échange trig. opposé tête en bas X maître gouvernant X '' constituant

L'Hexagrame


Cet hexagramme indique un temps où le passage du désordre à l'ordre n'est pas encore accompli. Sans doute le changement est déjà préparé : tous les traits du trigramme supérieur se trouvent en effet en relation avec ceux du trigramme inférieur. Cependant ils ne sont pas encore à leur place. Tandis que l'hexagramme précédent est analogue à l'automne qui constitue la transition de l'été à l'hiver, le présent hexagramme ressemble au printemps qui mène de la stagnation de l'hiver à la fécondité de l'été. C'est sur cette perspective pleine d'espoir que se clôt le Livre des Transformations.

Le Jugement


Les conditions sont difficiles. La tâche est grande et lourde de responsabilités. Il ne s'agit de rien de moins que de ramener le monde de la confusion à l'ordre. C'est pourtant une tâche qui promet le succès, car il existe un but permettant d'unir les forces divergentes. Il faut seulement s'avancer d'abord à pas comptés, comme un vieux renard qui marche sur la glace. En Chine, la prudence du renard qui marche sur la glace est proverbiale. Sans cesse il a l'oreille tendue pour percevoir les craquements et recherche avec soin et circonspection les endroits les plus sûrs. Un jeune renard qui ne connaît pas encore cette prudence va de l'avant hardiment et il peut se faire qu'il tombe dans l'eau alors qu'il a presque fini de traverser, et qu'il se mouille la queue. Naturellement, tout le mal qu'il s'était donné est ainsi devenu vain. De même, aux moments qui précèdent l'accomplissement, la réflexion et la circonspection sont la condition fondamentale du succès.

L'Image


Quand le feu qui, par nature, s'élance vers le haut est au-dessus, et l'eau, dont le mouvement tend vers le bas est au-dessous, leurs actions vont dans un sens différent et demeurent sans relation entre elles. Si l'on veut parvenir à un résultat, on doit commencer par examiner la nature des forces considérées et la place qui leur convient. Si l'on dispose les forces à leur juste place, elles produisent l'effet désiré et l'accomplissement est réalisé. Mais, pour pouvoir manier comme il faut les forces extérieures, il est avant tout nécessaire d'adopter soi-même le point de vue correct. Ce n'est qu'à partir de ce moment que l'on peut agir correctement.

Trait inférieur


Dans les temps de désordre, il est tentant d'aller de l'avant avec toute la hâte possible pour réaliser quelque chose de visible. Mais cet enthousiasme mène seulement à l'insuccès et à l'humiliation tant que l'heure n'est pas venue d'agir. Dans un tel moment, il est sage de s'épargner, par une attitude de réserve, l'humiliation de l'échec

Second trait


Ici également le temps d'agir n'est pas encore venu. Mais la patience nécessaire n'est pas une attente paresseuse qui vit au jour le jour. Une telle attitude ne mènerait à la longue à aucun succès. Mais il faut développer en nous-mêmes les forces qui nous rendent capables d'aller de l'avant. On doit avoir, en quelque sorte, un char pour effectuer le passage. Mais on doit encore le freiner. La patience au sens le plus élevé est de la force contenue. C'est pourquoi il ne faut pas s'endormir et perdre le but des yeux. Si l'on demeure fort et ferme dans sa résolution, à la fin tout ira bien.

Troisième trait


L'heure du passage est arrivée. Mais on n'a pas la force d'accomplir ce passage. Si l'on voulait tenter de le forcer, on irait vers l'insuccès, car la chute serait inévitable. Que faut-il donc faire ? Il faut créer une nouvelle situation : on doit attirer les forces d'auxiliaires habiles et, avec elles, faire le pas décisif - la traversée des grandes eaux. Alors l'accomplissement deviendra possible.

Quatrième trait


C'est maintenant l'heure du combat. Il faut que le passage soit réalisé. Il faut s'affermir entièrement dans sa résolution; une telle attitude procure la fortune. Tous les doutes qui peuvent s'élever dans ces graves moments de combat doivent se taire. Il s'agit d'une lutte ardente pour ébranler et pour châtier le pays du diable, les forces de décadence. Mais la lutte a aussi sa récompense. C'est maintenant le moment de poser les fondements de la puissance et de la souveraineté pour l'avenir.

Cinquième trait


La victoire est remportée. La force de la fermeté n'a pas été mise en échec. Tout a bien été. Tous les doutes sont surmontés. Le succès a justifié l'action. La lumière d'une personnalité supérieure brille de nouveau et fait sentir son influence sur les hommes qui croient en elle et se rassemblent autour d'elle. L'ère nouvelle est arrivée, et avec elle la fortune. Et de même que le soleil après la pluie rayonne dans une beauté redoublée, ou que la forêt, après l'incendie, reverdit avec une fraîcheur accrue à partir de ses débris calcinés, l'éclat de l'ère nouvelle s'augmente par le contraste qu'il forme avec la misère de l'époque ancienne.

Trait supérieur


Avant l'accomplissement, au seuil des temps nouveaux, l'homme se trouve réuni en pleine confiance mutuelle avec les siens et passe en buvant joyeusement le temps de l'attente. Comme l'ère nouvelle est à la porte, il n'y a pas là de sujet de blâme. On doit seulement veiller à garder la juste mesure. Mais si l'on se laisse aller à l'ivresse, on perd par sa démesure ce que la situation avait de favorable.

les "gentilles ombres"

Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 09:08

Message du verset n° 37 ... (transmission )

Le Tao ne fait rien, et pourtant il n'y a rien qu'il ne fasse.

Si les hommes puissants se concentraient sur le Tao

le Monde se transformerait de lui-même, à son propre rythme.

Quand la Vie est simple, les simulacres disparaissent;

Notre Nature essentielle brille au travers.

En ne désirant rien, le calme s'installe,

Et le Monde se rectifie de lui-même.

Quand le Silence règne, nous découvrons l'Ancre de l'Univers en nous-mêmes...

"LAO TSEU "

Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 15:26
André nous a quitté ; il a suffit d'une rencontre pour que je m' attache à ce personnage ; un être émouvant, curieux , courageux, qui a survécu aux camps de la mort ; vécu tant de choses fortes.et belles. il trouvait les mots justes ; il a laissé un sourire rempli d'espoir... ll restera  dans mon coeur où je lui ai gardé une jolie place ; je lui ai dédié ce poème , qu'il a emporté avec lui , à l'ombre des désespérances...........valérie (Daniel se joint à moi, )...

Ames apaisées,
sentez vos souffles se libérer,
Au delà des corps exténués
La promesse d'un monde lumineux où jamais rien ne change...
Exaltés jusqu'à mourir..
Inéffables étoiles, cieux, père , mère et fils
s'inclinent devant  ce sourire  généreux,
Et dès les premières lueurs de l'aube,
A l'ombre des âmes meurtries qui pleurent à la source des chagrins,

Le chant de la paix sacrée a murmuré son dernier chant d'amour,
Au creux de nos espérances.....
 
Le ciel illumine l'esprit d'un être profond........
Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 09:24
....La fonction de l'ensorcellement, c'est de nous fondre , de nous faire éprouver le délice d'être avec, fusionnés, dans le monde d'un autre, créant ainsi le sentiment d'existence , de plénitude , comme dans l'amour..Pour comprendre cette idée, il suffit de penser au contraste avec le sentiment de non existence créé par l'isolement sensoriel qui contraint l'individu à considérer son propre corps comme un objet du monde extérieur dont la rencontre suscitera en lui une sensation de vie.....
Quand le petit goéland se confond avec la couleur des rochers, il a eu besoin de percevoir le cri d'un autre pour se cataleptiser. Peut être par la suite éprouvera t'il un sentiment de bien être à la simple vue de celui par qui est venue la protection.. Cela explique l'étrange plaisir qu'on éprouve à être protégé, à se sentir petit en découvrant que d'autres, plus forts, veillent sur nous......Le processus d'attachement à celui qui nous protège ouvre la perception du monde en y ajoutant un façonnement sentimental : Le bien être vient d'un autre..  Dans un monde privé d'objet d'attachement, toute information prend l'effet d'une peur et empêche l'action coordonnée.. La  simple perception d'un familier protecteur crée une catégorie sentimentale qui donne un mode d'usage du monde.......

extrait de "L'ensorcellement du monde" de Boris Cyrulnik
Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article

Présentation

  • : Les mots des maux
  • Les mots des maux
  • : Bienvenue sur " Les mots des maux "
  • Contact

Présentationvidéo