Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 20:46
Ce matin , la mouette a clamé son cri d'espoir
D'un vol majestueux s'est dirigé vers moi
Porteuse d'un message d'une promesse absolue
Elle s'est posée, délicate et pure , comme cet ailleurs
Je l'ai admiré, nos regards se sont croisés
Je crois qu'elle comprenait , ce qui se cache au fond de mes yeux...
Puis soudain, la mouette s'est envolée , d'un battement d'aile sacré
M'a dévoilée le ciel qui mènent vers les chemins suprêmes .
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 20:45
Un ciel de traîne où je m'envole,
Dans les nuées atmosphériques
Des corps dénudés,
Le souffle du soupir
Emportés par le Zéphyr
Nous décidons du sens du vent
Quelle distance à parcourir? Qu'importe !!
Je me laisse guider par l'écho de nos âmes
Et je fixe l'étendue divine
Comme la vue est féérique !!
J'accroche mon regard sur les hauteurs
A en oublier les autres,
A confondre les reflets scintillants des astres
Et la profonde lueur qui s'échappe,
De l'iris de tes yeux...
Quand nous entendrons les choeurs des Séraphins ;
Envouté par ta muse,
Tu connaîtras le plaisir éternel
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 20:43
Quand le silence dévoile les sens
Et que l'abscence draîne la souffrance
Quelle importance à nous comprendre ?
Dans le mutisme les mots engendrent
De pâles envies, et là sans bruit
Mon âme soumise à ces " mau dits"
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 20:42
Et si ce soir, on oubliais tout ? enfin presque...Allez, viens faire la fête !
On largue les amarres! Après un long et beau voyage , on jettera l'ancre, là- bas, regarde bien.............
On nous ramène au port, pour goûter à la nuit naissante, pas de danse ensorcelante, Devant le feu de joie, nos rires, nos vies éparpillées et réunies,....En transe de tous nos sens...
je te souris................
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 21:01
Le phare, gardien de nos nuits
Embrase l'horizon de mille feux
Tremblant, le bateau ivre maintient le cap
Evitant ainsi les écumes du temps..

Et il vogue, et il erre comme une âme perdue amputé de sa voile
De port en port, il cherche,où croire jeter l'ancre
On peut suivre au loin, si loin, les traces de l'écume bouillonnante de vie
D'un chemin sans fin,
guidé par les lumières protectrices du destin.............
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:59
Vieux hangar desaffecté, ambiance glauque
Les corps tremblants retenus par des chaînes

La lame du couteau glissant sur la carotide
Et il jubile devant tant de cruauté

Autour de ses lèvres, trop de rides
De s'être trop réjouies

Frappe, déambule, son corps tremble de plaisir
Transpire, as tu percé le mystère?
Non !!! (répond 't'il !) la peau de l'autre !!!!

Le sang s'écoule comme un jet de supplices,
Un cri d'animal , la mort au bout du fusil !

Et le ciel s'assombrit , Pauvre de toi !!!!!
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:54
Sur mon lit , égarée, mon regard s'est tourné
Vers la fenêtre close, à travers le rideau relevé
Une vision lunaire sacrée.....
Mon visage entre mes mains, posé
Témoin d'une impression mystique..........
De sa clarté j'immerge, dans une profonde béatitude........ancrée.
Pureté virginale, blancheur immaculée ;
Les poussières de Lune entoilent le ciel d'un clairsemé argenté
Et dans mes yeux reflètent un sentiment d'éternité.........
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:52
Tout demeure limpide comme une eau claire,
Dans un mouvement de flux et de reflux
A l'heure où la lune éclaire les marées
Mon regard s'est fixé vers le ciel
Où se dirige les nuées blanches
Qui tracent le chemin de nos pas destinés
Delà, vois tu, je respire et je vole
Et nos plumes se croisent d'un effleurement d'ailes
Les mots nous écoutent et je réalise qu'un voile nous entraînent
Vers un coton de murmures, si loin, si haut jusqu'à perdre haleine
Toutes les choses qu'on recherche
Enfin , ce sont glissées là..........doucement........
Attirées par notre chant impérial et angélique
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:47
Tout demeure limpide comme une eau claire,
Dans un mouvement de flux et de reflux
A l'heure où la lune éclaire les marées
Mon regard s'est fixé vers le ciel
Où se dirige les nuées blanches
Qui tracent le chemin de nos pas destinés
Delà, vois tu, je respire et je vole
Et nos plumes se croisent d'un effleurement d'ailes
Les mots nous écoutent et je réalise qu'un voile nous entraînent
Vers un coton de murmures, si loin, si haut jusqu'à perdre haleine
Toutes les choses qu'on recherche
Enfin , ce sont glissées là..........doucement........
Attirées par notre chant impérial et angélique .
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:45
A l'aube d'un matin calme
Je m'éveille d'un rêve céleste
Le monde est endormi
La brume enveloppe la ville
La blancheur de cette vision
où la ligne d'horizon s'efface
Et je suis là, dans le noir
De mon esprit embrumé
Des mots et des pensées sucrées....
Je vis dans l'ombre d'une main cachée...
Je crois entendre un murmure,
Sentir un souffle , oui, et déjà..........
Le jour se lève sur nos vies
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Les mots des maux
  • : Bienvenue sur " Les mots des maux "
  • Contact

Présentationvidéo