Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 09:24
....La fonction de l'ensorcellement, c'est de nous fondre , de nous faire éprouver le délice d'être avec, fusionnés, dans le monde d'un autre, créant ainsi le sentiment d'existence , de plénitude , comme dans l'amour..Pour comprendre cette idée, il suffit de penser au contraste avec le sentiment de non existence créé par l'isolement sensoriel qui contraint l'individu à considérer son propre corps comme un objet du monde extérieur dont la rencontre suscitera en lui une sensation de vie.....
Quand le petit goéland se confond avec la couleur des rochers, il a eu besoin de percevoir le cri d'un autre pour se cataleptiser. Peut être par la suite éprouvera t'il un sentiment de bien être à la simple vue de celui par qui est venue la protection.. Cela explique l'étrange plaisir qu'on éprouve à être protégé, à se sentir petit en découvrant que d'autres, plus forts, veillent sur nous......Le processus d'attachement à celui qui nous protège ouvre la perception du monde en y ajoutant un façonnement sentimental : Le bien être vient d'un autre..  Dans un monde privé d'objet d'attachement, toute information prend l'effet d'une peur et empêche l'action coordonnée.. La  simple perception d'un familier protecteur crée une catégorie sentimentale qui donne un mode d'usage du monde.......

extrait de "L'ensorcellement du monde" de Boris Cyrulnik

Partager cet article

Repost 0
Valérie Pinson - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Jean Louis 25/09/2007 14:30

C'est amusant. Il est toujours amusant Cyrulnik.
Fusion ou fission alors. Retour dans le ventre maternel ou errance dans un monde glacé. Toujours le corps comme référence !

Présentation

  • : Les mots des maux
  • Les mots des maux
  • : Bienvenue sur " Les mots des maux "
  • Contact

Présentationvidéo