Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 20:01













Je pars pour toujours
J'ai vu le monde , finalement
Quel désenchantement
Comme une fleur, comme un oiseau...
Je serais libre
Tu peux prendre ma main,
Viens avec moi, mais pas pour moi.
Mes rêves sont si concrets, là ou je vais
Comme un secret , éternellement..
Je pars mais rien ne change
Je peux juste voir dans tes yeux
Tous les mots que tu m'envoies.........
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 03:11






Le soleil épouse la Lune
Mon encre est bue par la plume
Mais d'où me vient cette infortune?
Les mots sont inscrits sur le bithume
Et qu'ais je fait de mon titre posthume?

Uriel où la recherche de la femme ange
Mais j'ai perdu mes blanches ailes
Je ne peux plus rejoindre Raphael
Et ne vole plus à tire d'ailes.


Par mes rituels d'invocation je vis

Les traces de fumée d'encens m'envient
Les prières des anges planétaires
Ont envahi les cieux et la terre
Le scarabé apporte la pluie
A mes cheveux j'accroche le bui
Et dans une ronde de danses rituelles

Les anges m'offrent la vie éternelle ................................15.12.05
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 03:01

















Toi, mon ami de toujours,
Le frère que je n'ai jamais eu.
Tu me manques, et pourtant,
Je ne te connais pas...

Et je te devines tellement.
Je ne peux me reposer sur ton épaule,
Et pourtant, je te sens si près de moi.

tu ne m'as jamais pris dans tes bras,
Mais ils s'ouvrent à toi malgré moi.

Mes confessions et mes pensées ne t'atteindront jamais.
Elles reposent dans mon âme, éternellement.
Je respire le doux parfum d'une complicité unissant deux êtres.

Des rires et des larmes pour m'aider à comprendre.
Un instant de solitude que tu ne viendras pas troubler.

Dans un tourbillon de tendresse, tu pourras me rappeler,
Les souvenirs d'enfance,
Ceux , de notre plus belle insouciance.
La volupté de nos péchés pardonnés.

N'offense pas notre innocence,
Car les dieux nous ont donnés ,
ce sentiment de différence,

Qui font de nos deux êtres ,
Un seul et même corps..............
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:19
Un silence, un mot, un sourire
j'ai besoin de sentir la présence d'une vie.

Tu respires, je sense ton souffle,
il m'envoie l'oxygène qui me tient envie.

J'ai suivi sur ta main, les lignes de vie
Je n'ai pas trouvé le chemin
Celui qui me conduit jusqu'à toi

Et pourtant dans mes mains,
j'ai tenu le fil, je l'ai cousu d'or
Accroché à mon coeur

Mais du haut du mirador
J'ai lâché le fil d'or
Maintenant je pleure,
Toutes les larmes de mon corps

Depuis je laisse couler les rivières
Pour qu'un jour peut être
Elles m'emportent jusqu'à toi

Dans un ultime élan de profondeur abyssinale
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:14
Je peux survivre,
si le soleil brille

je peux rêver
si tu ris

je peux marcher
si nous prenons le même chemin

je peux partir
si tu te souviens

je peux être triste
si tu bois mes larmes

je peux respirer
si tu me donnes ton oxygène

je peux survivre
si nous sommes immortels

je peux sourire
si j'espère te voir demain

je peux être angoissée
quand le ciel tombe en morceaux

je peux devenir une pensée
si tu me laisses ta mémoire
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:09
La nuit tombe,
Couché sous les bombes,

J'peux plus dormir,
En ligne de mire,

Je reste dans le noir,
il n'y a plus d'espoir.

Je suis si fatiguée,
Mon esprit endigué,

Des corps éparpillés,
Des visages mutilés,

Je tremble de froid,
Devant tant d'effroi,

J'ai peur, mais je crois,
Pour la dernière fois,

je vois, ce soir ,
le reflet du miroir...........
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 00:01












Le fracas des vagues,

le va et vient de l'océan, lancinant,
m'attire inexorablement vers le large.

De toute sa puissance,
l'océan écume les plages,
lave, par ces remous frémissants,
la terre ferme de tous ses péchés.

Par quels souvenirs hantés,
puises-tu cette force
qui te donnes tant de puissance !

Une forteresse inaccessible trône devant moi,
Plus redoutable que les Dieux,
Plus respectable que nos pères.

Il avance, seul,
Par le pouvoir même de ses fonds,
De ses lointains courants

Il s'élève face à moi,
tel un rempart d'eau,
qui nous sépare de la civilisation.

Il clame sa colère de son chant marin,
contre toutes les forces du mal,
Défiées souverainement depuis la nuit des temps.

Après la tempête,
il murmure la douce mélodie,
d'une sérénité retrouvée..........
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 19:39















Les mots sont pour toi,
Pour lui, pour eux, pour nous,
Et pour moi peut être ?

Non, je n'ai que des maux.
Les mots qu'on me donnent ne m'appartiennent pas.
Les mots ne sont à personne.

Les mots sont libres mais éternels..
Des mots gravés à tout jamais,
Suffiront ils à panser tous les maux ?

Des mots salis, des mots pour rire,
Des mots pour pleurer
Des mots pour guérir.......

                                    
Repost 0
Valérie Pinson - dans Poèmes
commenter cet article

Présentation

  • : Les mots des maux
  • Les mots des maux
  • : Bienvenue sur " Les mots des maux "
  • Contact

Présentationvidéo